Apaiser l'anxiété n°5: Transformer les contretemps en expériences

Dernière mise à jour : mai 31

Aujourd’hui en tant que praticien en hypnose, j’ai à cœur de partager avec vous des méthodes simples pour vous aider au quotidien à prendre soin de vous en gérant au mieux le stress ambiant, l’anxiété et les émotions négatives dont nous pouvons être victime.

La plupart du temps, l’anxiété et les émotions négatives sont accentuées par l’accumulation. Il y a trop de causes de stress, d’émotions négatives dans notre vie. Il peut donc être intéressant de faire le tri entre ce qui est une cause d’anxiété dans notre vie réelle et ce qui est le produit des projections que nous faisons.

Régulièrement, vous trouverez des articles avec des exercices à tester chez vous et que je mets à votre disposition. Evidemment ces exercices ne remplacent pas une séance de thérapie complète et personnalisée mais ils permettent d’apporter une bouffée d’air dans votre quotidien.

Plus on pratique un exercice , plus il est efficace et simple à faire.

Bonne lecture.

Thibaut



Chacune de nos journées, chacun de nos projets connaissent régulièrement des contretemps. La plupart du temps, nous les percevons comme gênants, frustrants, voire vraiment énervants et même angoissants.


En prenant un peu de recul et en se posant une simple question, la plupart d’entre eux peuvent devenir une véritable opportunité.


À chaque contretemps, tout un processus se met en marche.


Prenons une situation classique. Vous êtes sur le quai d’une gare à attendre un train pour rentrer du travail. Une annonce retentit pour dire que le train aura 1 heure de retard. Souvent, à ce genre d’annonce, nous sommes traversés par différentes émotions négatives : énervement, colère, … Plusieurs réactions sont possibles : attendre, chercher un autre train, un autre moyen de transport pour rentrer, téléphoner pour annoncer notre retard, …


Vous pourrez remarquer que le contretemps entraine tout un processus. En effet, dès lors que mon train est annoncé en retard, la possibilité de rentrer à l’heure en prenant le train a disparu. S’ouvrent alors toutes les autres possibilités.


À partir du moment où une possibilité se ferme, une multitude d’autres s’ouvrent. Cela ressemble à une bonne nouvelle. Sauf que, dans notre esprit, le fait de prendre le train à l’heure était acté et nous avons tendance à ressasser ce contretemps. Nous regardons vers le passé plutôt que de prêter attention à ce que le présent nous propose.


Regarder le présent plutôt que de rester dans le passé


On peut alors se poser la question suivante :

« Qu’ai-je à découvrir dans cette expérience ? ».


La question est volontairement ouverte car on peut forcément retirer quelque chose de l’expérience dès lors qu’on prête attention aux possibilités.


- Cette question permet de tourner l’attention de notre mental vers ces possibilités qui se sont ouvertes et non plus vers les émotions négatives que nous procure ce contretemps. Ces émotions nous maintiennent dans le passé alors que nous n’avons aucun contrôle sur celui-ci.


- Cela nous permet également de chercher dans ces possibilités celles qui nous sont le plus favorables et d’en découvrir la richesse. Il se peut même que, parmi ces possibilités, il s’en trouvent certaines qui soient meilleures que la situation initiale.


- Cela permet enfin de marquer ce moment comme une situation d’apprentissage plutôt que comme une situation énervante. Avec l’avantage de pouvoir y revenir plus tard « à froid » et d’en apprendre d’autres choses.


Pour conclure, le plus important n’est pas que, sur le moment, vous trouviez une possibilité intéressante ou pas.


Cet exercice est un rappel que chaque situation est une occasion d’apprendre des choses, notamment sur nous-même. Le fait d’en prendre conscience permet de jeter un regard plus ouvert sur les contretemps qui jalonnent notre vie.



A lire aussi :

Apaiser l’anxiété n°1 : observer le ressenti

Apaiser l’anxiété n°2 : évaluer l’influence des médias sur notre humeur

Apaiser l’anxiété n°3 : apprendre à découper sa journée en actions distinctes

Apaiser l’anxiété n°4 : repérer les ancrages négatifs

32 vues0 commentaire